Tous les voyageurs ont connu au moins une fois dans leur vie la turista ou diarrhée du voyageur. Si elle fait rire les amis, celle-ci peut largement gâcher vos vacances surtout si vous avez prévu un court séjour. En plus de vous bloquer dans votre hôtel, celle-ci vous fatigue et rendra vos prochains jours de voyage difficiles. Alors comment éviter la turista en voyage ?

 

 

1 La turista (tourista) ou diarrhée du voyageur :

Ah la beauté des paysages, le soleil, les jus de fruits frais, les glaces..oups faut que je vous laisse, une urgence 🙂

Et oui comme tous les voyageurs qui partent à l’aventure et goûtent la nourriture locale, nous avons été confronté à la turista en Tunisie, en Thaïlande et en Indonnésie. Cela fait parti du voyage. Sauf à faire comme de nombreux touristes qui partent à l’étranger mais ne mangent que dans des chaines de fast-food ou de pizzéria, le risque de diarrhée du voyageur existe. Alors avant de voir comment éviter la turista, voyons ce qu’est la turista.

Pour savoir comment éviter la turista en voyage encore faut-il savoir ce qu’est la turista. La turista ou diarrhée du voyageur est très fréquente lorsque l’on voyage et change d’alimentation mais elle n’est que rarement grave. Il s’agit d’une infection intestinale bénigne. Elle touche régulièrement les voyageurs en début de séjour. Le plus souvent, l’épisode survient 3 à 5 jours après l’arrivée. Puis elle disparaît spontanément en quelques jours.

1.1 Manifestation de la turista :

La turista se manifeste par des selles liquides plusieurs fois par jour, accompagnée d’un ou de plusieurs autres symptômes tels que : douleurs abdominales, vomissements. Si vous avez de la fièvre et/ou des selles glaireuses ou sanglantes, une consultation chez un médecin s’impose.
Chez la majorité des voyageurs, les signes disparaissent spontanément en trois à cinq jours.

 

1.2 Causes de la turista :

La cause est très souvent infectieuse, avec une prédominance bactérienne (en particulier, Escherichia Coli) mais aussi virale et parasitaire.

Dans les pays chauds, nous avons tous tendance à nous rafraîchir avec des jus de fruits frais, des fruits, des glaces, des boissons refroidies par des glaçons. Dans certains pays, il ne faut pas boire l’eau du robinet. Du coup, les glaçons sont donc à éviter. De plus, les légumes, les fruits lavés à l’eau non potables deviennent des sources de contaminations.

Ainsi, la grande majorité des contaminations s’effectue par l’ingestion d’aliments contaminés : fruits, crudités, aliments insuffisamment cuits, fruits de mer, eau de boisson contaminée. Mais n’oublions pas non plus le simple fait d’avoir les mains sales.

 

2 Prévention : comment éviter la turista en voyage.

La règle de base pour tous les voyageurs : vérifier avant votre départ si l’eau du pays de destination est potable ou si elle pose problème. Ainsi, dans le second cas, vous saurez déjà qu’il ne faut boire que des boissons encapsulées et décapsulées devant vous (attention aux petits malins qui mettent de l’eau de robinet dans de fausse bouteille d’eau minérale). Si l’eau est contaminée, n’oubliez pas d’éviter également les glaçons.

Ensuite la seconde règle de base : lavez vous les mains (solution hydroalcoolique si l’eau est contaminée) avant chaque repas !

Enfin, la prévention consiste surtout à surveiller son alimentation : peler les fruits, éviter les crudités, cuire les aliments à plus de 65°C.

 

3 Traitement de la turista :

Le risque principal de la turista est la déshydratation. Ce risque est d’autan plus grand si vous voyagez dans un pays chaud. Lorsque l’on est malade, que l’on vomit, on a tendance à ne plus manger ni boire. Or, ‘est là la grosse erreur à ne pas commettre ! Le seul objectif est d’éviter la déshydratation,  ce qui est particulièrement important lorsque la maladie affecte des enfants ou des personnes âgées.
Vous l’aurez compris, l’objectif premier est la réhydratation. Une boisson équilibrée avec une alimentation riche en sucre suffisent. Pour cela, alimentez-vous en eau (en bouteille toujours), boissons sucrées, soupes et bouillons, thé. De plus, les solutés de réhydratation sont recommandés chez les enfants. Enfin, si la turista persiste ou est très contraignante, des anti diarrhéiques, anti spasmodiques et anti nauséeux peuvent être utilisés si besoin.
Dans de rares cas (fièvre, selles glaireuses ou sanglantes) un traitement antibiotique est nécessaire. Une consultation médicale s’impose.

N’oubliez pas de vous reposer. La turista fatigue énormément l’organisme. Alors évitez une ascension ou un trekking difficile suite à une turista.

En espérant que ces conseils de voyage vous permettrons de savoir comment éviter la turista en voyage.

Bon courage à tous et à bientôt sur AstucesVoyage !